Maroc



Culture


Les Trésors des Traditions

Creuset de cultures diverses et carrefour de civilisations, le Maroc est une terre aux influences variées. Cette pluralité se reflète dans la diversité des expressions artistiques du Royaume et a été célébrée dans la Constitution de 2011 qui revendique son attachement « aux valeurs d’ouverture, de modération, de tolérance et de dialogue pour la compréhension mutuelle entre toutes les cultures et les civilisations du monde »

Résolument tourné vers l’avenir, le Maroc est l’un des rares pays qui ont su franchir aussi vite les étapes de la modernité, tant sur les plans institutionnel et politique que sur les plans socio-économique et culturel. L’ouverture d’esprit et la tolérance qui ont, de tous temps, caractérisé la société marocaine, dans ses différentes composantes et la diversité de ses affluents, continuent de contribuer positivement à cette évolution sociétale aux traits singuliers.
Cette singularité découle des fondements et des valeurs intrinsèques à la société marocaine dont l’évolution ne peut s’opérer indépendamment de ses valeurs ancestrales. Pour tout citoyen marocain, l’ouverture d’esprit et la tolérance représentent deux dimensions complémentaires qui confèrent au modèle marocain son caractère unique et exceptionnel. Le Royaume du Maroc a su faire de la richesse de son patrimoine civilisationnel, culturel et religieux, les ingrédients d’une mutation réussie et les bases d’un progrès harmonieux

 

 

Les Trésors Gastronomiques

La gastronomie marocaine n'est plus a présenté, elle a subi de multiples influences : berbère, arabo-andalouse et juive. La cuisine marocaine offre une grande diversité de plats : couscous, tajines, pastilla, méchoui, briouats (petits feuilletés triangulaires fourrés à la viande ou au poisson). Il existe, par ailleurs, d'autres plats typiquement marocains : le tajine mrouzia, la tangia marrakchie (de la région de Marrakech), la harira (soupe pour la rupture du jeûne au ramadan), le baddaz, la tagoula (bouillie de farine d'orge), la seffa, la salade marocaine ou encore la salade d'orange parfumée à la cannelle.

Les ingrédients utilisés sont principalement les légumes, les lentilles, les haricots blancs, les fèves , mais également les poissons (surtout la sardine qui est très populaire).

 

Les Trésors Artistiques

Le Maroc, riche de son identité plurielle aux multiples affluents linguistiques et ethniques, possède un patrimoine culturel et artistique digne d’admiration. Il appartient donc au secteur culturel de traduire concrètement cette diversité. Il devrait encourager toutes les formes d’expression créatrices, aussi bien celles en harmonie avec notre patrimoine séculaire que celles en phase avec le goût moderne, dans ses styles et ses genres, multiples et variés, et ce, dans une démarche où se conjuguent et se complètent les traditions ancestrales et les créations modernes

 

Sillonnez la Médina d'Agadir, ses rues claires que parfument les eucalyptus et qui résonnent du bruit des artisans battant leurs ouvrages. Rendez-vous au souk El Had : là, vous retrouvez tout ce qui fait le charme des marchés marocains. Les étals débordent de fruits frais, d'épices aussi, baignant d'effluves entêtantes ces rues animées. La bijouterie y est particulièrement prisée !

Dans le Souss, à Tiznit, à Inezgane et à Taroudant, des artisans vous proposent des petites merveilles uniques en leur genre: boucles d'oreilles, colliers et pendentifs en argent décorés de corail, de perles de verre coloré et d'ambre.

 

Taroudant est un des bijoux du Sud-Maroc, ses remparts, un écrin qui enveloppent une des plus belles villes du pays. Ses souks : cité d'art et d'histoire Taroudant n'en reste pas moins une ville animée du bruit des négociants qui dressent leurs étals, qui négocient leurs marchandises. Le souk amazigh est particulièrement fameux. Tous les jours, vaisselles, tapis, luminaires et denrées alimentaires sont mis à la vente et permettent aux marocains de pourvoir à leurs besoins, aux touristes de s'offrir de charmants souvenirs.

 

Les Trésors Muséographiques

En octobre 2014 est inauguré le musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat. C’est la première institution muséale à se consacrer entièrement aux arts modernes et contemporains et à répondre aux normes muséographiques internationales. Il couvre également l’évolution de la création artistique marocaine dans les arts plastiques et visuels du début du XXe siècle à nos jours.
La même année, le Maroc a également lancé les travaux des grands théâtres de Rabat et Casablanca. Ces projets symbolisent le renouveau culturel et artistique du Royaume.

 

Après trois ans de travaux, l'inauguration du Musée Yves St Laurent à Marrakech, lieu dédié au grand couturier français inspiré par les couleurs du Maroc était très attendue. Situé à deux pas du Jardin Majorelle, oasis de verdure sauvée par le créateur français et son compagnon au début des années 1980, le bâtiment de 4 000 m2 se compose d'un espace d'exposition permanente de 400 m2, présentant l'œuvre d'Yves Saint Laurent dans une scénographie de Christophe Martin, une salle d'exposition temporaire, une bibliothèque de recherche rassemblant plus 5000 ouvrages, un auditorium de 150 places, une librairie et un café avec terrasse.

Le Musée national de l’archéologie et des sciences de la Terre, la Maison des arts et de la culture, la Bibliothèque des Archives nationales du Royaume du Maroc figurent également parmi les projets en cours de réalisation qui visent à soutenir cette dynamique culturelle.