Jordanie



Géographie et Biodiversité


Les Trésors Géographiques

La Jordanie est une terre d’Histoire dont les nombreux sites historiques et religieux ne vous laisseront pas indifférents. Coté nature, ce pays n’est pas en reste car avec le désert du Wadi Rum, Aqaba qui est un spot de plongée, Dana et sa réserve naturelle ou encore la mer morte, vous pourrez alterner les visites culturelles et les aventures dans la nature. 

 

Les Trésors de la Faune et la Flore

Un pays de blé et d'orge et de vignes, de figuiers et de grenadiers, un pays d'huile d'olive et de miel.

Le printemps est la haute saison pour la flore jordanienne et de février à mai, de nombreuses régions sont tapissées d'un éventail éblouissant de plantes à fleurs. Plus de 2000 espèces de plantes poussent en Jordanie. La diversité de la topographie et du climat du pays se reflète dans la diversité de sa flore. La Jordanie possède une grande variété de fleurs sauvages , mais la plus célèbre est la fleur nationale - l'iris noir. Les champs de cette fleur, qui ne se trouve pas en Europe, peuvent être vus dans les masses près de la ville de Madaba.

Les hauts plateaux de Jordanie abritent des forêts de chênes et de pins, ainsi que des pistaches et des cinabres. Les oliviers, les eucalyptus et les cèdres se développent dans les hautes terres et la vallée du Jourdain. Le climat sec de la Jordanie est particulièrement propice aux arbres arbustifs, qui nécessitent moins d'eau. Les espèces d'arbustes peuvent être trouvés dans toutes les régions géographiques pays.

 

On peut trouver environ 70 espèces et sous-espèces de mammifères, ainsi que 73 espèces de reptiles, en Jordanie. Environ 20 espèces de poissons d'eau douce se trouvent dans les rivières et les ruisseaux de Jordanie, tandis que près de 1000 espèces de poissons existent dans les eaux riches du golfe d'Aqaba.

Les changements climatiques, la destruction des forêts et la chasse ont entraîné l'extermination de nombreuses espèces. L’introduction d’armes à feu à la fin du XIXe siècle ainsi que la tradition de la chasse, par exemple, ont entraîné la disparition rapide des chevreuils, des daims, des oryx d’Arabie, des onagres syriens, des ours syriens, des guépards, des autruches et des crocodiles du Nil. La chasse est toujours autorisée mais fortement réglementée.

 

Les Trésors préservés de la Nature

Réserve naturelle de Dana

De la Vallée du Rift aux plaines désertiques du Wadi Araba, la plus grande réserve naturelle de Jordanie offre un patchwork de monts et vallées, de reliefs boisés et de talus rocheux. Aux pieds de la montagne Rummana, les falaises teintées de rouge contrastent avec le blanc du Wadi Dana. Dans la réserve de Dana, les sommets oscillent entre 1800 mètres d’altitude et 50 mètres sous le niveau de la mer offrant ainsi aux nombreuses espèces animales et végétales des conditions de vie idéales.

 

Réserve naturelle de Mujib

La réserve naturelle de Mujib s’étend le long de la Mer Morte. Avec des fonds de canyons descendant à – 410 mètres, la réserve est la plus basse de la planète. Grâce à un dénivelé de 1300 m, les gorges du Wadi Mujib disposent de sentiers de randonnée aquatique parmi les plus impressionnants du royaume. La variété de ces paysages ne profite pas seulement aux amateurs de sensations fortes. Au cœur de la réserve se développe une biodiversité d’une incroyable richesse : loin des activités humaines, autruches, oryx, gazelles et onagres repeuplent peu à peu la région.

 

Réserve naturelle d’Ajlun

Au nord d’Amman s’étend la forêt de pins la plus méridionale au monde. Les sentiers de la réserve serpentent à l’ombre de chênes, caroubiers et pistachiers. Lieu prisé des randonneurs, la réserve d’Ajlun est également un abri privilégié pour quantité de chacals, sangliers, loups gris et chevreuils.

 

Réserve naturelle de Dibbeen

Située au sud du Jerash, la petite réserve de Dibbeen abrite de nombreuses espèces en danger. La hyène rayée, l’écureuil roux ou encore le loup gris ont trouvé dans cette forêt de chênes verts et pins d’Alep un refuge loin du tumulte des Hommes.