Guinée-Bissau



Les Trésors et Traditions

Chaque année au mois de février, la Guinée-Bissau célèbre son carnaval annuel. Pour l’occasion, les locaux font renaître leurs traditions afro-portugaises autour de festivités hautes en couleurs. Celui-ci dure 4 jours et se déroule principalement à Bissau et sur l’archipel des Bijagos, où les différentes ethnies et les habitants des petits villages et des autres villes du pays se rejoignent pour présenter leur culture et leurs traditions.

Pendant que les petites ruelles de Bissau s’animent au son des rythmes africains et brésiliens et proposent une ambiance de plus en plus moderne, le carnaval tribal des Bijagos offre quant à lui un vrai retour dans le passé. Ici, les traditions anciennes perdurent et les défilés se font de la manière la plus typique possible. Bien loin des flots d’alcool et de la musique moderne du continent, les habitants de l’archipel défilent au son de chants et de percussions, dans leurs costumes traditionnels réalisés à partir des masques sacrés du pays.

 

Les Trésors Gastronomiques

La base de la gastronomie bissau-guinéenne est, comme au Sénégal, le fameux riz blanc.  Le pays étant côtier, vous ne serez pas étonné de constater l'importance et l'abondance des poissons et fruits de mer dans la cuisine locale une fois sur place. Vous retrouverez comme au Sénégal également la classique sauce à l'arachide (mafé) ou encore des sauces à l'huile de palme.

Un plat très connu est la "moqueca de peive", un délicieux poisson à l'oignon, au citron, au piment et au lait de coco.  Il est bien entendu servi avec du riz blanc!

Le plat le plus typique de Guinée-Bissau et de ses influences portugaises est certainement le caldo. Le caldo classique est particulièrement savoureux, composé de poisson grillé au citron, à l'oignon et à la mangue verte, avec du riz blanc. Vous trouverez aussi le fameux porc salé, le porco salgado, pour préparer la poportada, un mélange de porc séché et de farine de riz.

 

Les Trésors Artistiques

L'artisanat en Guinée-Bissau est essentiellement constitué d'objets d'utilisation quotidienne qui ne sont donc pas destinés de prime abord aux touristes de passage. Les pagnes manjaks : les Manjaks sont vraiment les tisserands d'Afrique de l'Ouest et leur travail est reconnu partout. On le retrouve à Dakar, Banjul, Bamako, Conakry, etc. Ils utilisent évidemment un métier à tisser traditionnel avec du coton récolté localement (Est de la Guinée-Bissau, Sud-Est du Sénégal etc.). Le tissu obtenu est d'une qualité et d'une beauté sans égal. Se faire tailler une chemise avec ce matériau à la fois souple, doux et épais est indispensable si vous restez quelques jours au pays. 

Les accessoires de cuisine en courge vidée sont également très courants. Qui n'a jamais vu ces immenses calebasses portées sur les têtes des mamans africaines. Les petites cuillères sont également souvent faites en courge ainsi que les louches.

L'artisanat de ce pays est aussi pourvoyeur d'instruments de musique et notamment de percussions. Comme en Casamance, l'instrument traditionnel des Diolas Floups est le Bombolong, cet énorme tambour creusé dans un gros tronc d'arbre avec une simple fente et qui s'entend à des kilomètres. Ne pensez pas en ramener un car ils peuvent peser jusqu'à 50kgs!